Etat d'avancement

Le projet Interreg V FWVl COPROSEPAT a débuté le 1er avril 2019. Il  a pour finalité de développer des actions de prévention et de parcours éducatifs des patients atteints de pathologies chroniques dans l’espace frontalier franco-belge rural.

Depuis le démarrage du projet, les opérateurs développent les différents axes du projet.

Dans cette section, nous vous présentons l’état d’avancement des différents modules de travail du projet. Retrouvez également la description des objectifs du projet et de chacun des modules de travail dans la section « Résumé du projet ».

Réalisation d’un diagnostic partagé santé du territoire frontalier (module 3)

Le premier module (module 3) porte sur l’établissement d’un “portrait santé” du territoire transfrontalier sur lequel se réalise le projet COPROSEPAT. Il est piloté par l’ORS GE. Les indicateurs de santé des populations concernées ainsi que de l’offre de soins et des services de santé sont des données centrales de ce portrait santé de territoire. Un rapport contenant l’ensemble du travail réalisé a été rédigé. Par ailleurs, un flyer a été conçu pour présenter de manière synthétique les éléments clés de ce portrait santé de territoire. Enfin, un article de synthèse sur le portrait de territoire a été diffusé dans la newsletter n°5. L’ensemble du travail d’étude et d’analyse ainsi que tous les documents conçus sont accessibles sur ce site.

Harmonisation des pratiques en ETP en coopération avec les professionnels de santé (module 4)

Le module 4 aussi piloté par l’ORS GE s’articule au module 3. Il est développé par une experte en promotion à la santé et en éducation thérapeutique du patient.

Dans le cadre de ce module relatif à l’harmonisation des pratiques, un travail d’analyse comparée et de définition de l’ETP en France et en Belgique a été réalisé. Il a fait l’objet de deux publications dans les newsletters n°3 et n°4. L’analyse comparée de l’ETP qui a été conduite met en évidence des modes et des procédures d’agrément et de financement des projets assez différents, alors que les pratiques d’ETP semblent proches, de part et d’autre de la frontière. Un inventaire des projets d’ETP sur l’ensemble du territoire transfrontalier couvert par le projet a été établi. Cet outil fournit une base documentaire exhaustive à tous les promoteurs de projets d’ETP ainsi qu’à ceux qui souhaitent s’enrichir des pratiques de l’autre versant frontalier. Pour mesurer la perception des patients et des professionnels de santé à l’égard de l’ETP, des entretiens ont été effectués auprès de professionnels de santé et de patients. Un article a été rédigé dans la newsletter n°5 pour présenter l’état d’avancement de ces travaux. Par ailleurs, différentes journées/matinées d’échanges ont été organisées à l’adresse des professionnels de l’ETP et des “patients experts” pour réfléchir sur la démarche de l’ETP, ses approches, ses divergences franco-belges, etc. Un article a été rédigé dans la newsletter n°6 sur ces journées.

 

Mise en place de parcours éducatif (module 5)

Dans le cadre du module 5 relatif à l’élaboration d’actions d’éducation thérapeutique du patient “ETP”, l’insuffisance cardiaque est la pathologie que nous avons retenue prioritairement pour développer des activités d’ETP, compte tenu de son incidence en matière de mortalité. Ce module est piloté par le Dr Laurence Gabriel du CHU UCL Namur. Dans la continuité des initiatives de coopération transfrontalière qui ont été développées sur le territoire de la Pointe Nord des Ardennes dans le cadre du projet Interreg IV Icapros et du micro-projet Interreg V Mosan, une recherche de partenariat avec les professionnels de santé de ce territoire frontalier, défini comme désert médical, a été entamée pour lancer une première action de coopération transfrontalière dans le domaine de l’insuffisance cardiaque. L’objectif de la démarche vise à offrir aux patients atteints de cette grave affection chronique toutes les informations et les outils nécessaires à la compréhension de leur état de santé et de leur situation de vie spécifique pour être en mesure de gérer au mieux et efficacement leur affection chronique. Un programme de formation décliné en trois modules a été élaboré, et dispensé aux professionnels de santé du territoire de Givet entre février 2020 et octobre 2021.

Dans le même temps, une brochure de grande qualité a été développée pour permettre aux professionnels de santé de reproduire la formation qui leur a été dispensée ainsi que pour permettre aux patients atteints par cette pathologie chronique de comprendre et maitriser au mieux la prise en charge de leur affection. Cette brochure reprend tous les éléments de compréhension de la pathologie, les signaux d’alerte, permet de conseiller le patient et lui offre la possibilité d’évaluer son état afin de prendre les bonnes décisions. Elle contient des conseils pratiques pour bien s’alimenter et adopter une hygiène de vie en rapport avec cette lourde affection. Cette brochure servira de support principal à l’atelier qui sera organisé à Givet par les médecins généralistes et les autres professionnels de santé de la Pointe Nord le 3 septembre 2022 pour les patients insuffisants cardiaques de la Pointe Nord.

Renforcer l’accès de tous aux soins et à l’ETP et l’équité en santé (module 6)

Un groupe de travail piloté par l’Observatoire de la Santé de la Province de Luxembourg se consacre à la mise en oeuvre des objectifs définis dans le module 6. Celui-ci s’adresse aux patients atteints d’affections chroniques ayant des difficultés socio-économiques ainsi que d’accès aux soins et aux services de santé. Un répertoire des outils en matière de prévention et de promotion de la santé, ainsi un répertoire d’outils e-santé, ont été élaborés après un parcours approfondi de la littérature. Un article a été publié dans la newsletter n°5 pour présenter la synthèse de la revue de littérature réalisée. Divers contacts ont été pris avec des organismes développant des projets d’éducation thérapeutique des patients, pour envisager des collaborations en vue de mettre sur pied une communication adaptée aux caractéristiques de la population cible de ce module. Un projet de formation sur les inégalités sociales de santé, à destination des professionnels de santé, a été conçu. En outre, un webinaire à l’adresse des professionnels de santé s’est déroulé au cours du sixième semestre sur la communication soignants-soignés à l’adresse des publics précarisés et fragilisés notamment pour les patients atteints de pathologies cardiaques.

Intégration des objectifs et réalisations du micro-projet MOSAN

Le micro-projet MOSAN a été intégré dans le projet COPROSEPAT à partir du 1/1/2020 et en constitue désormais le module 7. Grâce à son intégration dans le projet COPROSEPAT, la continuité du projet MOSAN permet de poursuivre les objectifs de lutte contre la désertification médicale de la Pointe Nord des Ardennes ainsi que ceux de l’amélioration de l’accès aux soins transfrontaliers. Ces objectifs seront d’autant mieux rencontrés que des actions de prévention et d’éducation thérapeutique du patient sont développées en parallèle pour dynamiser le Pôle médical de Givet et le rendre plus attractif.